Livraison offerte à partir de 80€ d’achat

Déchirure musculaire : traitement et prévention

La déchirure musculaire peut être bénigne dans le cas d’une élongation, mais peut toutefois être plus grave si le muscle est partiellement ou totalement déchiré. Comment prévenir et traiter les déchirures musculaires ? On vous en dit plus dans cet article.

Sommaire de l'article

Déchirure musculaire : traitement et prévention

La déchirure musculaire, ou claquage, est une lésion de la fibre musculaire ou de la jonction musculo-tendineuse (l’interface entre le muscle et le tendon).

Cette blessure est fréquente dans le milieu sportif, notamment dans l’athlétisme, la course à pied, le cross-fit, le football, la boxe, le rugby, le badminton et le tennis.

La déchirure musculaire peut être bénigne dans le cas d’une élongation, mais peut toutefois être plus grave si le muscle est partiellement ou totalement déchiré. Comment prévenir et traiter les déchirures musculaires ? On vous en dit plus dans cet article.

Qu’est-ce qu’une déchirure musculaire ?

Aussi connue sous le nom de “claquage”, la déchirure musculaire touche le plus souvent le mollet, la cuisse, le dos, l’épaule, les ischio-jambiers et les muscles intercostaux.

La blessure peut survenir subitement en cas de forte contraction avec un étirement brutal du muscle, mais aussi progressivement, lorsque le muscle est soumis à des contractions répétitives et excessives.

La déchirure musculaire n’est pas à confondre avec les courbatures (microlésions musculaires qui résultent d’un effort physique), et la contusion musculaire (choc direct sur le muscle qui engendre une douleur musculaire et un hématome).

Si vous peinez à bouger le membre touché ou si vous avez un gonflement important, accompagnée d’une douleur intense ou de saignements, il est préférable de solliciter un avis médical au plus vite.

Comment reconnaître une déchirure musculaire ?

Les symptômes de la déchirure musculaire varient en fonction de la gravité de la blessure, et peuvent inclure :

  • Douleur du muscle à la palpation ;
  • Douleur accentuée par l’étirement et la contraction du muscle ;
  • Rougeur ou hématome ;
  • Mouvements limités avec raideurs musculaires ;
  • Gonflement avec oedème ;
  • Faiblesse musculaire ;
  • Une sensation de “claquement” audible.

Pour diagnostiquer une déchirure musculaire, votre médecin prendra connaissance de vos symptômes et effectuera un examen clinique au cours duquel il identifiera le degré de gravité de la lésion et les mesures appropriées à dispenser. Au plus votre muscle est déchiré, au plus le temps de guérison sera long.

Si vous ne percevez aucune amélioration au bout de 10 jours, des séances de kinésithérapie douces sont vivement conseillées.

Claquage ou déchirure musculaire, quels sont les facteurs de risque ?

Une mauvaise alimentation, un manque de sommeil et de récupération peuvent favoriser les risques de déchirure musculaire. S’hydrater, adopter une alimentation saine et équilibrée et pratiquer des exercices de renforcement musculaire permettent de prévenir les faiblesses musculaires.

Parmi les facteurs de risques de la déchirure musculaire, nous pouvons citer :

  • L’âge avancé ;
  • Des antécédents de déchirure ;
  • Une pratique intense de sport couplé à un manque d’échauffement ;
  • Faiblesse, raideur et fatigue musculaire ;
  • Manque de souplesse ;

L’examen clinique permet de classer les lésions de déchirure musculaire en 3 catégories de gravité différentes :

  • La déchirure musculaire “légère” ou simple élongation ne concerne qu’une petite partie des fibres musculaires. Dans ce cas, une douleur du muscle se manifeste le lendemain de l’activité. Il faut entre 5 et 7 jours de guérison pour reprendre le sport.
  • La déchirure musculaire “modérée” ou claquage : La moitié des fibres musculaires est déchirée, la douleur est immédiate et s’accompagne d’un gonflement et d’une perte de force. Il faut entre entre 2 et 5 semaines de guérison pour reprendre une activité sportive.
  • La déchirure musculaire “grave” : Ici, la totalité des fibres du muscle sont déchirées. Une douleur intense, un gonflement important et une perte de force quasi totale sont observés. Au minimum 2 mois de récupération sont nécessaires pour reprendre le sport.

Bien souvent, le retour au sport est trop précoce. Selon une étude, 12% des personnes ayant subi un claquage aux ischio-jambiers, connaissent une récidive au cours de la première semaine.

Pour remédier aux récidives et limiter la chronicité, la reprise du sport n’est possible qu’après la guérison complète de la blessure !

Soulagez vos perturbations musculaires, ligamentaires et articulaires avec STIMCARE

Appliquez simplement le patch en suivant nos vidéos tutos, disponibles juste ici pour vous guider à chaque étape.

Pour toute question relative à la pose du patch, envoyez votre demande à l’adresse sante@stimcareonline.com, un thérapeute formé et certifié à la pose des Patchs STIMCARE est à votre écoute et prendra le temps de vous répondre.

Soulager naturellement les déchirures musculaires

La prise d’anti-inflammatoires n’est pas recommandée (il est conseillé d’attendre au moins 48 heures après la blessure) puisqu’ils peuvent interférer dans la guérison du muscle.

Alors, parmi les solutions pouvant être conseillées pour soulager une déchirure musculaire, nous avons :

  • Le protocole PRICE (Protection, Repos, Ice, Compression, Élévation) : Il convient de protéger la blessure avec un rembourrage et de vous reposer pendant la phase inflammatoire pour accélérer la cicatrisation du muscle. Ensuite, appliquez de la glace pendant maximum 20 minutes pour réduire la douleur et l’enflure (à réitérer 3 à 4 fois par jour). Puis, élevez la zone lésée pour limiter le gonflement et favoriser le retour veineux. Pour finir, compressez la blessure grâce à un vêtement de compression.

Ce protocole n’est pas toujours respecté par les sportifs. 40 % d’entre eux n’appliquent pas de glace et dans 80 % des cas, il n’y a pas de compression.

  • La kinésithérapie douce pendant la phase de cicatrisation : Le professionnel de santé mettra en place un travail isolé du muscle pour le rééduquer. Il peut effectuer un renforcement musculaire (avec des exercices statiques, concentriques et excentriques), des étirements passifs (pour une meilleure orientation des fibres musculaires), une électrostimulation et de légers massages.
  • Les patchs STIMCARE : Portés par la technologie eNOsyntex, ces patchs composés d’oxydes minéraux naturels permettent de renvoyer comme un miroir les infrarouges émis par le corps humain (on brille dans l’invisible comme une ampoule de 100 watt). Cette action de retour d’infrarouges endogènes permet l’élimination des toxines d’un côté et l’apport en nutriment et oxygène de l’autre favorisant ainsi la régénération cellulaire et la cicatrisation des tissus. Une action qui permet d’apaiser les tensions musculaires, mais également ligamentaires et articulaires.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos tutoriels destinés à la pose des patchs en fonction de la zone lésée pour vous soulager efficacement.

Afin obtenir des conseils personnalisés d’un thérapeute et perfectionner la pose des patchs STIMCARE, nous vous invitons à écrire à sante@stimcareonline.com.

En somme, comme premier réflexe, ménagez-vous. Si la douleur de votre déchirure musculaire persiste et que les “remèdes maison” n’apportent aucun soulagement sous 1 à 2 jours, consultez votre médecin.

Plus d'articles

Sport

STIMCARE Au Cœur Du Trail De Zegama 2024 !

Le 26 mai 2024, les passionnés de trail du monde entier ont eu les yeux rivés sur Zegama, en Espagne, pour une épreuve mythique du calendrier de trail running : le Zegama-Aizkorri.

Sport

STIMCARE au French Throwdown 2024

Cette année, le French Throwdown a accueilli les demi-finales européennes des légendaires CrossFit Games.
Un événement décisif où 10 hommes et 10 femmes se sont qualifiés pour participer aux renommés CrossFit Games au Texas dès le 8 août prochain.

Profitez de -10% sur votre première commande en vous inscrivant à la Newsletter STIMCARE !

fr_FR