Livraison offerte à partir de 150€ d’achat

Mal des transports, comment le soulager naturellement

Mal des transports, comment le soulager naturellement


Si pour la plupart une simple balade en voiture est un moment agréable, pour d'autres il peut vite tourner au cauchemar. Nausée, sueurs froides, malaise, près de 20% de la population souffre du mal des transports.

Souvent attribués aux enfants, les adultes ne sont pas en reste pour autant. Mais comment retrouver le plaisir de se déplacer et voyager sans avoir la crainte d'être malade ? Existe-t-il des solutions naturelles pour calmer la nausée et profiter simplement d'une sortie en mer, en avion ou en voiture ?

La réponse est oui et la bonne nouvelle c'est que ces alternatives sont accessibles à tous ! On vous explique.

Sommaire de l'article

Pourquoi est-on malade dans les transports

Savez-vous pourquoi vous souffrez du mal des transports ? Pourquoi avez- vous la nausée à chaque trajet de plus de quelques minutes ? Si l’on prend le temps d’y réfléchir, c’est plutôt évident. Lorsqu’une personne marche, ses yeux et son corps envoient le même message. Tout se passe dans l’oreille interne, au niveau du système vestibulaire. Cet organe sensoriel gère l’équilibre, il perçoit les informations liées au mouvement du corps et les transmet au système nerveux. En parallèle, le cerveau reçoit également le message délivré par les yeux. La personne se déplace, le cerveau le voit et le sent, le message est cohérent.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’un déplacement en transport, qu’il soit en train, en voiture, en avion ou en bateau, le cerveau fait face à un conflit d’informations. Alors que les yeux signalent un mouvement et que des vibrations sont ressenties, le corps lui, ne bouge pas. Les messages adressés ne sont pas cohérents, l’organisme ne parvient pas à s’adapter au mouvement. Les effets ressentis sont proches de ceux causés par une intoxication, de ce fait, le cerveau réagit comme s’il faisait face à un poison, c’est ce qu’on appelle la cinétose.

Voilà pourquoi les transports peuvent être si compliqués pour certaines personnes.

Quels sont les symptômes du mal des transports

L’incohérence perçue face à ce conflit sensoriel pousse le cerveau à se défendre. Il enclenche donc la réponse qu’il adresserait pour une intoxication alimentaire.

Voici les principaux symptômes provoqués par le mal de mer, le mal des transports ou le mal de l’air :

  • Ballonnement
  • Nausée
  • Malaise
  • Sueurs froides
  • Pâleur
  • Vertiges
  • Hyperventilation
  • Maux de tête
  • Vomissements

Tous ces symptômes sont directement liés au mouvement, de ce fait, ils ne représentent pas de risque de complication direct. En revanche, il est essentiel de maintenir une bonne hydratation, quel que soit le contexte. L’arrêt complet du mouvement devrait stopper les symptômes, il arrive cependant que ceux-ci persistent quelques heures. Là encore, la priorité est de ne pas souffrir de déshydratation.

Dans le cas d’un voyage en mer, l’organisme finit par s’habituer à la houle au bout de quelques jours. Pour éviter de perdre de précieuses journées de vacances, vous pouvez également choisir des solutions naturelles pour apaiser le mal des transports.

SOULAGEZ L’ESTOMAC AVEC LES PATCHS STIMCARE

Appliquez simplement le patch en suivant nos vidéos tutos, disponibles juste ici pour vous guider à chaque étape.

Pour toute question relative à la pose du patch, envoyez votre demande à l’adresse sante@stimcareonline.com, un thérapeute formé et certifié à la pose des Patchs STIMCARE est à votre écoute et prendra le temps de vous répondre.

Soulager naturellement le mal des transports

Si vous savez que vous êtes généralement sensible et que vous risquez de souffrir du mal des transports, voici quelques alternatives pour vous permettre de voyage sereinement :

La phytothérapie

  • Gingembre : ses vertus tonifiantes sur le système digestif ne sont plus à prouver. Quelques gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir en tissu ou sur un sucre peuvent vous permettre de soulager votre estomac durant le transport.
  • La menthe poivrée : là encore, cette plante a largement démontré son efficacité pour apaiser l’inconfort lié aux transports. Son odeur fraiche et agréable est très efficace pour lutter contre les maux de tête et la sensation de malaise causés par le voyage.

Les patchs STIMCARE

À la fois préventifs et curatifs, les patchs STIMCARE vous permettent de retrouver le plaisir du voyage sans nausée ni malaise. Placés sur des points d’acupuncture précis, qui sont ceux du système nerveux orthosympathique et parasympathique, les patchs vous aident à réguler le système nerveux et retrouver un confort optimal durant le transport. Une solution simple, naturelle et efficace pour lutter contre le mal de mer, de l’air ou des transports.

Vous pouvez à présent reprendre la route sans avoir à vous soucier du trajet. Envisagez une croisière, un baptême de l’air ou un road trip d’une semaine ne vous posera plus de problèmes, alors bon voyage !

Plus d'articles

Sante

Névralgie cervico-brachiale, tout savoir sur la “sciatique du cou”

On l’appelle communément la “sciatique du cou” ou “la sciatique du bras”, la névralgie cervico-brachiale affecte les vertèbres cervicales et provoque une souffrance qui commence au niveau de la nuque et vient irradier jusque dans le bras.

Très douloureuse et très difficile à gérer au quotidien, la névralgie cervico-brachiale peut provoquer des troubles du sommeil.

Qu’est-ce que la névralgie cervico-brachiale, d’où vient la douleur et comment des solutions naturelles et simples à appliquer peuvent aider à retrouver un sommeil réparateur ? On en parle dans cet article.

Sante

Névralgie intercostale, qu’est ce que c’est ?

La névralgie intercostale est une douleur importante le long des côtes, provoquée par une inflammation ou une lésion des nerfs intercostaux. Lorsqu’une gêne apparaît au niveau du thorax, on pense très vite à un problème cardiaque ou pulmonaire, pourtant, les nerfs intercostaux peuvent également être la cause.

Seul un médecin sera en mesure d’évaluer la localisation de l’affection. S’il vous confirme qu’elle est pariétale et ne concerne que la paroi thoracique, la prise en charge sera le principal objectif puisque cette pathologie est généralement sans gravité.

La bonne nouvelle c’est qu’il existe des solutions naturelles et efficaces pour apaiser les perturbations intercostales et retrouver toute votre liberté de mouvement. On en parle juste ici.